C.L.E.F.S.

Collectif de Liaison et d’Echanges

sur les Familles et les Systèmes

 

Présentation

Adhérer à l'Association

Historique

Journées d'études

Contact

Liens utiles

Newsletter

Agenda adhérents

Intervenants-Formateurs

N°Déclaration Activité :
93 84 034 95 84

 

 

Archives

Les jeudi 19 et vendredi 20 octobre 2017

Travail : Santé somatique et psychique
Dominique LHUILIER

Stress, harcèlement moral, relégation, placardisation, pathologies de la suractivité, fatigue et usure professionnelles, violence et expériences traumatiques, dépressions, suicides... du monde du travail nous parviennent de sombres échos. La multiplication des dossiers médiatiques comme des travaux scientifiques sur ces questions interroge les liens entre les transformations du monde du travail et la souffrance psychique Dans le même temps, on observe une autre tendance, notamment dans les champs du sanitaire et du social : celle-ci met l'accent sur les effets bénéfiques du retour ou du maintien dans l'emploi de ceux qui "vulnérables", s'en sont trouvés exclus ou risquent de le perdre. Qu'il s'agisse de personnes vivant avec une maladie chronique, des sortants d'hôpitaux psychiatriques ou de prisons, des handicapés, ou de tous ceux, anciens ou nouveaux pauvres, qu'on retrouve dans tous les dispositifs dits d'"insertion", on rencontre toujours cette promotion du travail comme restauration du lien aux autres, de la santé et de la qualité de vie. Comment éviter ces deux écueils de la survalorisation du travail ou de sa dénonciation comme asservissement et aliénation, pour penser les séquelles psychiques à la fois de l'éviction du monde du travail et de la radicalisation des contraintes dans le monde du travail ?

 

Programme du jeudi 19 octobre 2017

Reconnaissance au travail et reconnaissance du travail

- La montée de la problématique de la reconnaissance dans le monde du travail: un symptôme

- Les implicites de la notion de reconnaissance et de ses usages

- Reconnaître suppose de connaître

- L’invisibilité croissante du travail réel

- Les inégalités sociales d’accès à la reconnaissance au et du travail

- Différencier les niveaux de jugements portés sur le travail

Reconnaissance du client, usager, patient

Reconnaissance de la hiérarchie

Reconnaissance par les pairs, par soi-même

- Quand on ne se reconnaît plus dans ce qu’on fait

- La notion de sale boulot

- Les formes d’évaluation de la qualité du travail

Programme du vendredi 20 octobre 2017 vendredi 20 octobre 2017

Les transformations du travail et la santé au travail  : santé somatique et psychique

- Les mutations du monde du travail contemporain

- Impacts identifiés sur la santé

- Des problématiques montantes  : de plus en plus de personnes à la santé fragilisée travaillent (seniors, malades chroniques)  : quelles sont les conditions du maintien en activité  ? Quels sont les risques de la relégation, de l’exclusion du monde du travail  ?

- La fabrique des «  vulnérables  » au travail

- Santé mentale et travail  : TMS, stress, burn-out, souffrance, violences, harcèlement, addictions, dépressions, suicides…

- L’histoire de la psychopathologie du travail et ses ressources

- Quelles conceptions de la santé  ? Quelles actions de prévention  ?

Dominique Lhuilier est professeure émérite de psychosociologie du travail, au Centre de Recherche sur le Travail et le Développement (CRTD) du Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) à Paris.

Elle a publié de nombreux articles et ouvrages dont Placardisés (Seuil, 2002), Cliniques du travail (Eres, 2006), Qualité du travail, qualité au travail (Octarés, 2014), Que font les 10 millions de malades ? Vivre et travailler avec une maladie chronique, (avec A.M. Waser, Eres, 2016) et Se doper pour travailler (avec G. Lutz et R. Crespin, Eres, 2017).

Elle est membre du comité de rédaction de la Nouvelle Revue de Psychosociologie et du Centre International pour la Recherche, la Formation et l’Intervention en Psychosociologie (CIRFIP).